Publications HAL

2020

Journal articles

titre
La transformation digitale du marketing comme mode managériale : une démystification du discours des consultants
auteur
Marie-Eve Laporte, Isabelle Aimé, Fabienne Berger-Remy
article
Management & Avenir, INSEEC/Management Prospective Ed. A paraître
Accès au bibtex
BibTex
titre
The reconfiguration of marketing organization in the age of digital transformation: a paradox perspective
auteur
Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte, Isabelle Aimé
article
Management-Revue, Nomos, In press
resume
For most companies, digital transformation is at the top of the agenda. This article digs into the tensions faced by the marketing organisation, which, along with other departments dealing with business intelligence, is particularly affected by the ongoing digital transformation. The goal of this research, which builds on the theory of paradox, is to explore how and to what extent these tensions produce changes inside large marketing organisations, which, in turn, leads to potential reconfigurations. A qualitative thematic study was conducted. It included 16 in-depth interviews with high-level internal and external consultants and data collected at 12 conferences. The findings show that the digital transformation of marketing is leading to unprecedented complexity. More specifically, they show the tensions resulting in three paradoxes: a learning paradox (the combination of traditional and digital marketing skills), an organizing paradox (both expertise and a holistic view), and a performing paradox (both customer and brand centricity). The findings also highlight the resolution strategies that these organisations adopt as they attempt to respond to these paradoxes. On this basis, different possible scenarios emerge and are discussed regarding the reconfiguration of the marketing organisation.
Accès au bibtex
BibTex
titre
When family dining protects against sweet food consumption… and when it does not
auteur
Marie-Eve Laporte, Sophie Rieunier, Géraldine Michel
article
Journal of Consumer Affairs, Wiley, 2020, 54 (2), pp.628-647. ⟨10.1111/joca.12293⟩
resume
The World Health Organization recommends reducing sugar intake in order to improve one's health. In this spirit, the aim of this research is to test the impact that dining as a family has on the consumption of sweet food and to compare the results with the impact of dining alone or with friends, at home or away. Based on a mixed-method design combining an experiment with a descriptive survey, the results show that family dining at home fosters healthier eating behavior by restricting sweet food consumption, while dining alone or with friends at home leads more consumption of sweet foods. However, this protective effect of family dining does not hold outside the home. This study helps explain the contradictions in the literature regarding how the presence of others influences food intake. It provides guidance to policy and business stakeholders on ways to reduce sugar consumption and to improve consumers' eating behaviors.
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02472006/file/JCA%20V3%20-%20When%20family%20dining%20protects%20against%20sweet%20food%20consumption%20-%20post-print.pdf BibTex

Conference papers

titre
Digital transformation of marketing: fashion or organizational revolution?
auteur
Isabelle Aimé, Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte
article
20th Conference of the European Academy of Management (EURAM 2020), Dec 2020, Dublin, Ireland
resume
A necessary and urgent digital transformation is a major challenge for companies today and the marketing function is amongst the most affected. This research studies whether the digital transformation of marketing is indeed the predicted organizational revolution. To address this question, an exploratory study was conducted among consultants, as they play a major role in the diffusion of the digital transformation of marketing. The research shows that digital transformation can be considered a management fashion in its upswing, and sheds light on the processes used by consultants to disseminate it. It thus contributes to the debate on management fashions. From a managerial standpoint, it allows organizations to step back and take ownership of their digital transformation.
Accès au bibtex
BibTex
titre
Prévention du risque de non-observance médicamenteuse: vers une échelle de mesure de l'intention des patients d'observer le traitement prescrit
auteur
Marie-Eve Laporte, Lydiane Nabec, Kevin Dolgin
article
8ème Congrès ARAMOS (association de recherche appliquée au management des organisations de santé), Oct 2020, Paris, France
Accès au bibtex
BibTex
titre
Mettre le patient au centre des soins: une innovation paradoxale à l'hôpital
auteur
Patrick Gilbert, Marie-Eve Laporte, Karim Zinaï
article
8ème Congrès ARAMOS (association de recherche appliquée au management des organisations de santé), Oct 2020, Paris, France
Accès au bibtex
BibTex

Book sections

titre
Pour un art de vivre alimentaire plutôt qu'une diététique
auteur
Marie-Eve Laporte
article
Le marketing culinaire et alimentaire face aux défis du XXIè siècle, Editions L'Harmattan, 2020, Questions alimentaires et gastronomiques - Cuisine du futur et alimentation de demain, 978-2-343-19157-7
resume
La consommation alimentaire et son marketing sont souvent vus comme une composante de l’univers de la grande consommation. Pourtant, l’alimentation n’est « pas seulement une collection de produits, justiciables d’études statistiques ou diététiques. C’est aussi et en même temps un système de communication, un corps d’images, un protocole d’usages, de situations et de conduites » (Barthes 1961). Cela induit que les choix alimentaires sont complexes, mêlant des aspects physiques, psychologiques, économiques, culturels et sociaux. Ce, d’autant plus que la consommation alimentaire comporte en soi des dimensions contradictoires, de vie et de mort, de plaisir et de peur. En effet, manger est un acte vital, que l’on réalise nécessairement à tout âge, plusieurs fois par jour. Dès lors, à côté de son caractère hédonique et social, l’alimentation contient une part de risque, directement associée à l’ingestion de nourriture.
Accès au bibtex
BibTex

2019

Journal articles

titre
Distinguer les risques sanitaire et nutritionnel perçus pour améliorer les comportements alimentaires
auteur
Marie-Eve Laporte
article
Décisions Marketing, Association Française du Marketing, 2019, 96, pp.53-68. ⟨10.7193/DM.096.53.68⟩
resume
L’alimentation est étroitement liée au bien-être et à la santé. De ce fait, elle suscite aussi des inquiétudes. La présente recherche étudie la perception du risque alimentaire à travers ses deux dimensions théoriques : (1) la perception de risque sanitaire à court terme et (2) la perception de risque nutritionnel à long terme. Elle vérifie par deux études quantitatives en France que les consommateurs distinguent ces deux dimensions et que la seconde est désormais prépondérante. Le renforcement des normes pour lutter contre le risque sanitaire a paradoxalement créé une distance entre le consommateur et son assiette, accroissant la perception de risque nutritionnel. Il apparaît nécessaire de prendre celle-ci en compte pour rassurer les consommateurs, sans pour autant négliger le risque sanitaire. L’article analyse différentes solutions de le faire en pratique.
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02472011/file/Article%20V3%20DM%20-%20Distinguer%20les%20risques%20sanitaire%20et%20nutritionnel%20per%C3%A7us%20pour%20am%C3%A9liorer%20les%20comportements%20alimentaires%20-%20Laporte%20Marie-Eve.pdf BibTex

Conference papers

titre
Le rôle central des experts dans la transformation digitale du marketing
auteur
Isabelle Aimé, Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte
article
10th International Research Meeting in Business and Management, Jul 2019, Nice, France
resume
La transformation digitale est devenue le nouveau mantra des organisations et des cabinets de consulting. Cet article a pour objet d’analyser la transformation digitale en tant que mode managériale et via le rôle des experts, décisif dans la production et la diffusion des modes managériales (Abrahamson, 1996). La recherche est centrée sur l’organisation marketing, particulièrement touchée par la transformation digitale comme d’autres fonctions de l’entreprise confrontées aux données numériques. Une étude exploratoire a été menée, incluant la réalisation de 15 entretiens en profondeur d’experts, et deux entretiens de groupes – consultants et spécialistes de la transformation digitale –, la participation à 10 conférences et l’analyse de 11 documents fournis par ces experts.
Accès au bibtex
BibTex
titre
Digital Metamorphosis of the Organizations: Myth or Reality?
auteur
Isabelle Aimé, Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte
article
19th Conference of the European Academy of Management (EURAM), Jun 2019, Lisbonne, Portugal
resume
Many discourses predict a radical transformation of organizations in the digital age. Thus, this article aims to dig further into a phenomenon that is akin to a management fashion (Abrahamson, 1996). This research focuses on the marketing function which, along with other professions dealing with business intelligence, is particularly touched by the digital transformation. A qualitative thematic study was therefore conducted including 16 in-depth interviews of experts – high level consultants and specialists in digital marketing transformation –, and 12 conferences. From that, three digital transformation processes are revealed and described in details: the patch strategy, the transplant strategy, and the metamorphosis strategy. Different scenarios are also considered for the evolution of the marketing organization, depending on whether the focus is (1) more on expertise or integration of responsibilities, and (2) more on the customer journey (customer centricity) or brand management (brand centricity).
Accès au bibtex
BibTex
titre
Does digital transformation mean the end of marketing?
auteur
Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte, Isabelle Aimé
article
48ème congrès de l'EMAC (European Marketing Association Conference), 2019, Hambourg, Germany
Accès au bibtex
BibTex

2018

Journal articles

titre
Lessons from nearly a century of the brand management system
auteur
Isabelle Aimé, Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte
article
Journal of Historical Research in Marketing, EmeraldInsight, 2018, 10 (4), pp.420-450. ⟨10.1108/JHRM-06-2017-0026⟩
resume
Purpose-T he aim of this essay is to perform a historical analysis of the Brand Management System (BMS) in order to understand why and how, over the past century, the BMS has become the dominant marketing organizational model across Western countries and sectors and what the lessons are that can be learned from history to enlighten its current changes in today's digitized environment. Me thodology/approach-Building on Low and Fullerton's work (1994), the paper traces the evolution of the BMS from its creation in the 1930s to the recent digital era. Data from various sources-research papers, historical business books, case studies, newspaper articles, and internal documents-is analyzed to inform an intellectual historical analysis of the BMS's development. Findings-The paper uses the prism of institutional isomorphism to highlight four distinct periods that show that the BMS has gradually imposed itself on the Western world and managed to adapt to an ever-changing environment. Moreover, it shows that, in the current digital age, the BMS is now torn between two opposing directions: T he brand manager should act as both absolute expert and galvanic facilitator and the BMS needs to reinvent itself once again. O riginality/value-This paper provides a broad perspective on the BMS function to help marketing scholars, historians, and practitioners gain a better understanding of the issues currently facing the BMS and its relevance in the digital age.
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02045694/file/LESSONS%20FROM%20NEARLY%20A%20CENTURY%20OF%20BMS%20-%20postprint.pdf BibTex

Conference papers

titre
Challenges and Mutations of the Brand Management System
auteur
Fabienne Berger-Remy, Isabelle Aimé, Marie-Eve Laporte
article
9th International Research Meeting in Business and Management, 2018, Nice, France
resume
Apparu dans les années 1930, le brand management system (BMS) est progressivement devenu la norme dans les départements marketing, par isomorphisme institutionnel. Cependant, cette organisation en chefs de produits responsables de leur marque est aujourd’hui mise en question à l’ère du digital, suite au développement de nouveaux outils numériques et à l’apparition de fonctions potentiellement concurrentes. A la suite de Low et Fullerton (1994) , nous réalisons une analyse historique longitudinale du BMS, depuis son apparition jusqu’à nos jours, à partir de quatre sources de données : les articles académiques de référence publiés depuis 1969 sur le BMS, des articles de presse économique et généraliste, des études de cas d’entreprises et des entretiens d’experts. Nous mettons ainsi en lumière quatre périodes distinctes : (1) l’âge gestationnel du BMS (années 1930-1940), (2) l’engouement pour le BMS (années 1950-1970), (3) le BMS sous pression de résultats (1980-1990), et (4) le nouveau paradigme du BMS à l’ère digitale (depuis les années 2000). Nous montrons que l´évolution du BMS n’est ni linéaire ni incrémentale, et qu’elle conduit à un éclatement de la fonction marketing entre deux dimensions opposées mais complémentaires : « l’expertise absolue » d’un côté et « la facilitation galvanisante » de l’autre. Nous proposons sur cette base quatre scénarios d’évolution de la fonction marketing selon le poids que prendra l’une ou l’autre dimension.
Accès au bibtex
BibTex
titre
Le risque nutritionnel au cœur des inquiétudes alimentaires
auteur
Marie-Eve Laporte
article
5è Journée Internationale du Marketing Santé (AFM), 2018, Lille, France
resume
De nombreuses marques alimentaires recourent au « marketing nutritionnel » pour promouvoir leurs produits en tentant de diminuer la perception du risque nutritionnel (PRN). Cependant, on peut s’interroger sur l’efficacité d’une telle pratique, en termes managériaux et de santé publique. Cet article explore les facteurs explicatifs de la PRN à travers une revue de la littérature et une étude qualitative. Cette dernière révèle trois variables, chacune rattachée à un sous-ensemble différent. La naturalité – relative au produit – et la commensalité – liée à la situation de consommation – semblent diminuer la PRN, alors que l’hyperchoix – tenant aux pratiques de consommation – semble l’augmenter.
Accès au bibtex
BibTex

Books

titre
Analyse de données avec SPSS
auteur
Simon Porcher, Marie-Eve Laporte, Ouidade Sabri
article
Vuibert. 2018
Accès au bibtex
BibTex

2017

Journal articles

titre
Towards a better understanding of eating behaviour through the concept of Perception of Nutritional Risk
auteur
Marie-Eve Laporte, Géraldine Michel, Sophie Rieunier
article
Recherche et Applications en Marketing (English Edition), SAGE Publications, 2017, 30 (1), pp.76-109. ⟨10.1177/2051570714564532⟩
resume
The general public’s nutritional behaviour is a priority of public-health authorities. Associated diseases are the prime cause of mortality worldwide. For reasons of public health, a better understanding of the consumer Perception of Nutritional Risk (PNR) is essential, since this, according to the protection motivation theory, influences behavioural intention (Maddux and Rogers, 1983; Rogers, 1975). Following a review of the literature and qualitative research, the present article endeavours to clarify the concept of PNR, explore potential explanatory or moderating factors, and identify leads for future research. We show that PNR depends not solely on the product characteristics (role of perceived naturalness), but also the consumption situation (role of commensality) and purchasing conditions (role of hyperchoice).
Accès au texte intégral et bibtex
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02923251/file/RAM550443_Laporte_Michel_Rieunier.pdf BibTex

Conference papers

titre
A history of the brand management system
auteur
Isabelle Aimé, Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte
article
Conference on Historical Analysis and Research in Marketing (CHARM 2017), 2017, Liverpool, United Kingdom
Accès au bibtex
BibTex

2016

Conference papers

titre
How sharing meals influences nutritional risk taking
auteur
Marie-Eve Laporte
article
19th World Marketing Congress, Academy of Marketing Science, Jul 2016, Paris, France
resume
Improving populations’ eating behaviors is a priority for public-health authorities, because of the related human and economic costs. Despite the effort spent on nutritional education, the results are disappointing. The present research investigates another approach. It experimentally tests the influence of meal sharing on the intention to take or not nutritional risks. Delineating between routine and festive meal context, it shows that sharing daily meals with the family tends to favor a healthier behavior, while eating with friends in a festive setting encourages a less healthy behavior. This research helps to explain the apparent contradictions in the literature on how the presence of others influences food intake. It also suggests new routes to foster a healthier food behavior and promotes a more holistic approach to food, in accordance with the “food well-being paradigm” (Block et al. 2011; Bublitz et al. 2013).
Accès au bibtex
BibTex
titre
The brand manager system twenty years after Low and Fullerton’s critical-historical evaluation
auteur
Isabelle Aimé, Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte
article
19th World Marketing Congress, Academy of Marketing Science, Jul 2016, Paris, France
resume
Since the 1930s, the Brand Manager System (BMS) has become a marketing organization standard. Yet, its relevance is questioned with the digital revolution. We build on Low and Fullerton (1994) to make a historical analysis of the BMS evolution. The analysis of 44 academic articles highlights three periods. Today, Brand Managers are supposed to act both as absolute experts and galvanic facilitators.
Accès au bibtex
BibTex
titre
Is the brand manager system doomed to disappear in the age of data?
auteur
Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte, Isabelle Aimé
article
45th EMAC Annual Conference, 2016, Oslo, Norway
Accès au bibtex
BibTex
titre
The brand manager’s challenges in the digital era
auteur
Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte, Isabelle Aimé
article
7th International Research Meeting in Business and Management (IRMBAM-2016), 2016, Nice, France
Accès au bibtex
BibTex

2015

Journal articles

titre
Mieux comprendre les comportements alimentaires grâce au concept de perception du risque nutritionnel
auteur
Marie-Eve Laporte, Géraldine Michel, Sophie Rieunier
article
Recherche et Applications en Marketing (French Edition), SAGE Publications, 2015, 30 (1), pp.81-117. ⟨10.1177/0767370114550443⟩
resume
Le comportement nutritionnel des populations est une priorité pour les pouvoirs publics. En effet, les maladies associées sont la première cause de mortalité dans le monde. Dans un souci de santé publique, il est essentiel de mieux comprendre la Perception du Risque Nutritionnel par le consommateur (PRN), car elle influence l’intention comportementale d’après le modèle de la motivation à se protéger (Maddux et Rogers, 1983 ; Rogers, 1975). A travers une synthèse de la littérature et une étude qualitative, cet article clarifie le concept de PRN, explore de potentiels facteurs explicatifs ou modérateurs, et identifie des pistes de recherche. Il montre que la PRN ne tient pas seulement aux caractéristiques du produit (rôle de la naturalité perçue), mais aussi au contexte de consommation (rôle de la commensalité) et d’achat (rôle de l’hyperchoix).
Accès au texte intégral et bibtex
https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02054434/file/RAM%20-%20Mieux%20comprendre%20les%20comportements%20alimentaires%20-%20final.pdf BibTex

Conference papers

titre
How nutrition claims can increase the perception of nutritional risk: the influence of perceived naturalness
auteur
Marie-Eve Laporte
article
44th EMAC Annual Conference, May 2015, Louvain, Belgium
resume
While consumers prefer naturalness, many food brands use nutrition claims suggesting processing, such as enriched with or reduced in. How do these nutrition claims influence the naturalness perceived by consumers? What is their effect on perception of nutritional risk and eating intentions? Using two experiments with French consumers, this paper finds that nutrition claims can decrease the product’s perceived naturalness. This, in turn, increases the perception of nutritional risk and diminishes the intention to consume or recommend the product. This research helps explain why some nutrition claims actually backfire in France. It also alerts policy-makers on implications for public health.
Accès au bibtex
BibTex

Book sections

titre
Jamie Uys – la marque dans "Les Dieux sont tombés sur la tête", un objet fétiche du monde marchand
auteur
Marie-Eve Laporte, Fabienne Berger-Remy
article
Quand les Artistes s’emparent des Marques, Dunod, 2015, 978-2100730728
Accès au bibtex
BibTex
titre
Hergé – les marques dans Tintin, éléments majeurs du réalisme
auteur
Marie-Eve Laporte
article
Quand les Artistes s’emparent des Marques, Dunod, 2015, 978-2100730728
Accès au bibtex
BibTex
titre
René Burri – les marques en photographie, symboles politiques
auteur
Marie-Eve Laporte
article
Quand les Artistes s’emparent des Marques, Dunod, 2015, 978-2100730728
Accès au bibtex
BibTex
titre
Les Nuls – les marques dans La Cité de la Peur, un ressort humoristique
auteur
Marie-Eve Laporte
article
Quand les Artistes s’emparent des Marques, Dunod, 2015, 978-2-10-073072-8
Accès au bibtex
BibTex
titre
Cole Porter – l'accumulation des marques dans les comédies musicales, l’art de vivre à l’américaine
auteur
Marie-Eve Laporte, Fabienne Berger-Remy
article
Quand les Artistes s’emparent des Marques, Dunod, 2015, 978-2100730728
Accès au bibtex
BibTex

Other publications

titre
Marques et bien-être : évidence ou vigilance ?
auteur
Margaret Josion-Portail, Marie-Eve Laporte
article
2015
Accès au bibtex
BibTex

2013

Conference papers

titre
La perception du risque nutritionnel par le consommateur. Synthèse de la littérature et résultats d’une étude qualitative
auteur
Marie-Eve Laporte
article
29e congrès international de l’AFM, Association Française du Marketing, May 2013, La Rochelle, France
resume
De nombreuses marques alimentaires recourent au « marketing nutritionnel » pour promouvoir leurs produits en tentant de diminuer la perception du risque nutritionnel (PRN). Cependant, on peut s’interroger sur l’efficacité d’une telle pratique, en termes managériaux et de santé publique. Cet article explore les facteurs explicatifs de la PRN à travers une revue de la littérature et une étude qualitative. Cette dernière révèle trois variables, chacune rattachée à un sous-ensemble différent. La naturalité – relative au produit – et la commensalité – liée à la situation de consommation – semblent diminuer la PRN, alors que l’hyperchoix – tenant aux pratiques de consommation – semble l’augmenter.
Accès au bibtex
BibTex

Book sections

titre
La marque, levier stratégique de l’entreprise
auteur
Fabienne Berger-Remy, Marie-Eve Laporte
article
Géraldine Michel. Management Transversal de la Marque, Dunod, pp.45-65, 2013
Accès au bibtex
BibTex

2011

Conference papers

titre
Le mythe de la naturalité, une réponse à l’augmentation du risque nutritionnel perçu
auteur
Marie-Eve Laporte
article
5è colloque IREMAS, Institut pour la Recherche en Marketing de l’Alimentation, Dec 2011, Paris, France
resume
Le marketing nutritionnel est en plein essor. Pourtant, le consommateur mangeur apparaît pa-radoxalement de plus en plus inquiet face au contenu de son assiette. Le marketing nutrition-nel ne semble pas le rassurer. Mieux comprendre le risque nutritionnel perçu, lié aux effets secondaires à long terme de l’alimentation sur sa santé, et ses conséquences comportementales constitue un enjeu de taille pour les équipes agroalimentaires, encore peu exploré par les cher-cheurs. Quels sont les facteurs explicatifs de la perception du risque nutritionnel par le con-sommateur, et en particulier, comment l’information générée par le marketing l’affecte-t-elle ? Notre étude qualitative menée auprès de dix-huit consommateurs met en évidence le rôle de la naturalité comme étant l’un des moyens majeurs de réassurance, plus efficace que les alléga-tions nutritionnelles. D’un point de vue académique, cet article contribue à identifier les fac-teurs explicatifs de la perception du risque nutritionnel. Sur le plan managérial, il remet en question le recours au marketing nutritionnel systématisé en agroalimentaire.
Accès au bibtex
BibTex
titre
Quand le marketing nutritionnel est inopérant : l’augmentation du risque nutritionnel perçu
auteur
Marie-Eve Laporte
article
7e journée agroalimentaire de l’AFM, Association Française du Marketing, Sep 2011, Montpellier, France
resume
Le marketing nutritionnel est en plein essor. Pourtant, le consommateur mangeur apparaît de plus en plus inquiet face au contenu de son assiette. Le discours marketing ne semble donc pas répondre à son besoin de réassurance. La meilleure compréhension de la perception du risque nutritionnel par le consommateur et de ses conséquences comportementales constitue un enjeu de taille pour les équipes agroalimentaires, encore peu exploré par les chercheurs. Nous nous appuyons ici sur la littérature pour éclairer le rôle central pris par le risque nutritionnel dans la consommation alimentaire, définir plus précisément le concept et expliquer pourquoi le marketing nutritionnel peine à rassurer le consommateur. Nous concluons par des pistes de recherche.
Accès au bibtex
BibTex